© 2019 neurosano.fr

  • White Facebook Icon

Les différentes approches du Neurofeedback

Il faut distinguer :

1) le neurofeedback à usage thérapeutique ou en vue d'améliorer les performances humaines

     

     11) le neurofeedback des ondes cérébrales (EEG) tel qu'il est pratiqué par les praticiens de neurofeedback 

     

          111) le neurofeedback médical (diagnostic + traitement, avec entrainement le plus souvent conscient/actif)

 

               1111) Le neurofeedback classique à 1 ou 2 canaux
               
1112) Le neurofeedback des potentiels corticaux lents SCP/ILF (sur les très basses fréquences)
               1113) Le neurofeedback z-score habituellement à 19 canaux (en 2 dimensions)
               1114) Le neurofeedback 3D LORETA habituellement à 19 canaux (en 3 dimensions)
               1115) Le neurofeedback des potentiels évoqués (à développer)

          112) le neurofeedback dynamique Neuroptimal (indépendant du diagnostic et inconscient/passif, à 2 canaux) tel  qu'il est majoritairement pratiqué en France

          113) Les équipements grand public

 

               1131) les appareils à utiliser à domicile
               1132) les "serious games" ou jeux vidéo à vocation thérapeutique

     12) le neurofeedback par hémoencéphalographie proche infrarouge (peu pratiqué en France)


     13) le neurofeedback basé sur l'imagerie fonctionnelle (y compris le neurofeedback "décodé"), la magnétoencéphalographie, la spectroscopie proche infrarouge, etc, actuellement à l'état de recherche et nécessitant des équipements plus lourds

2) le neurofeedback utilisé dans le cadre d'une Interface Cerveau/Machine

     21) Pour piloter un équipement ou une prothèse à l'aide des ondes cérébrales
     22) Pour aider à la rééducation suite à la perte d'une fonction cérébrale
   

Toutes ces formes de neurofeedback reposent sur l'utilisation de technologies différentes.

Chacune possédant ces avantages et ces vertues.

​Aucune n'est meilleure qu'une autre, elles permettent toutes d'atteindre des résultats.

Cependant certaines sont plus spécifiques que d'autres mais au final ce qui doit importer ce sont essentiellement les bons résultats que le patient obtiendra avec son entrainement, peu importe l'approche retenue.